Judith Shklar

Grande intellectuelle de l’après-guerre, Judith Shklar (1928-1993) est très célèbre aux États-Unis mais encore méconnue en France.
Née à Riga, en Lettonie, elle fuit, très jeune, la menace nazie pour la Suède, puis l’Amérique.
Elle y développe une pensée articulée autour du « libéralisme de la peur ». Il s’agit de s’opposer aux totalitarisme en prêtant d’abord et avant tout aux victimes et à l’expression de la souffrance.

Postface sur une publication Premier Parallèle

La Peur ou la liberté

La Peur ou la liberté

Publié le 07 mai 2020 / 240 pages

L’idée d'une opposition entre « élites libérales mondialisées » et « nationalistes et populistes attardés » est désormais bien ancrée dans les esprits. On en vient ainsi, en courant après une miraculeuse « vérité sociologique... Lire plus...

Voir tous les auteurs