Olivier Haralambon - Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre
« J'étais vieux de treize ans mais je me sentais naître, enfant de la pédale. »

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
-
160 pages / 2h30
Publié le 11 mai 2017

Ce livre est disponible en librairie au prix de 16 €

ISBN papier : 979-10-94841-50-1

Acheter le livre en numérique au prix de 6.99 €:

.epub / .mobi
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
epub / mobi
Téléchargements

Vous pouvez acheter des livres en format epub ou mobi sur notre site. C'est aussi une manière de soutenir notre développement.

×
lecture en ligne
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
premierparallele.fr
Lecture en ligne

Vous pouvez lire nos livres directement sur écran, sur notre site. C'est aussi une manière de soutenir notre développement.

×
Ipad / Iphone
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
iTunes
Lire sur Ipad / Iphone

Si vous avez un iPhone ou un iPad, ou voulez lire ce livre dans la bibliothèque iBooks, c'est ici!

×
Kindle
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
Amazon
Lire sur Kindle

Si vous avez une liseuse Kindle, vous pouvez acheter ce livre sur Amazon.

×
Android
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
Google Play
Lire sur Android

Si vous disposez d'un appareil fonctionnant sous Android, vous pouvez acheter ce livre sur Google Play.

×
Kobo
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
Kobo
Lire sur Kobo

Si vous disposez d'une liseuse Kobo, vous pouvez vous procurer ce livre sur la librairie numérique de la Fnac ou sur le site de Kobo.

×
Mollat
Le Coureur et son ombre

Le Coureur et son ombre

Olivier Haralambon
Mollat
Lire sur Mollat

Vous pouvez acheter nos livres en ligne, sur le site du libraire bordelais, Mollat.

×
ISBN numérique : 979-10-94841-51-8

Nos livres numériques sont disponibles dans tous les formats.

Nous vous les proposons sans DRM, c'est-à-dire que vous pouvez les lire sur autant de supports que vous le souhaitez si vous les achetez directement sur notre site.

Merci de respecter le droit de propriété et de ne pas les diffuser sans autorisation.

Acheter nos livres sur notre site

Vous pouvez acheter nos livres directement sur notre site, sous deux formats :

 Lire en ligne (sur l'écran de votre ordinateur)
Vous pouvez lire en ligne (« en streaming ») en vous créant un compte à la rubrique « se connecter » : vous retrouverez votre bibliothèque personnelle chaque fois que vous vous connecterez sur Premier Parallèle.

 Télécharger nos livres numériques (lisibles sur tous les supports)
En cliquant sur .epub / .mobi, vous pouvez télécharger directement nos livres (.mobi si vous avez une Kindle, .epub pour tout autre support) et les lire sur votre liseuse, votre tablette ou votre téléphone. Vous pouvez également les lire sur un ordinateur en téléchargeant Calibre ou Adobe Digital Edition.

Acheter nos livres numériques dans une librairie en ligne

Vous pouvez acheter nos livres sur les librairies en ligne pour les télécharger directement sur votre tablette, votre liseuse ou votre téléphone :

  • Vous possédez une Kobo : vous pouvez télécharger nos livres sur le site de Kobo ou de la Fnac.
  • Vous possédez un iPad ou un iPhone : vous pouvez télécharger nos livres sur iTunes
  • Vous possédez un Kindle : vous pouvez télécharger nos livres sur Amazon.
  • Vous possédez un terminal Samsung : GooglePlay a ce qu'il vous faut.
  • Vous possédez tout autre terminal de lecture : rendez-vous sur epagine.fr

Des questions ?

Vous trouvez tout cela compliqué? Ecrivez-nous, nous vous répondrons très vite.

×

Le cyclisme, c’est Poulidor, Richard Virenque et Lance Armstrong, ça sent le camphre et la chicorée, les fautes de syntaxe et l’EPO. Le cyclisme, c’est le Tour de France, devant lequel vous ne cessez de vous ennuyer qu’en vous endormant.

À rebours de cette idée, j’aimerais ici embrasser la liste des enchantements par lesquels je suis passé, à ne fréquenter que des cyclistes pendants des années, à ne vivre que comme eux, au point d’en être devenu un, ad vitam. J’ai dû me rendre à l’évidence : les livres ne rendent pas plus malins, la course cycliste oui. La course cycliste a la vertu de vous détromper. Vous pensez sans doute que rien n’est plus simple, plus mécanique que pédaler, et qu’une course de vélo c’est Les Temps Modernes version aseptisée, clinique, sans Chaplin et sans la poésie. Vous ne soupçonnez pas qu’être fort et rouler vite sont deux choses absolument différentes. Que la pédale se recouvre, se caresse, bien plus qu’on n’y appuie. Vous les croyez des brutes, ils sont délicats comme des danseuses, subtils plus que bien des écrivains, faute de quoi ils n’avanceraient pas.

 

« Blondin n'a pas disputé de courses cyclistes. Haralambon si. L'un et l'autre prouvent que "le vélo" est un mystère subtil. » Bernard Chambaz

« Un des plus beaux livres français de ces dernières années. De ces textes dont on lit deux fois chaque phrase pour renouveler le miracle. » Eric Naulleau

« Quel grand livre magistral ! Olivier Haralambon est le seul à être passé sur ces chemins. Il écrit les choses invisibles, ce monde muet qui est nôtre. La fin est magnifique, et j'ai les larmes aux yeux. » Philippe Bordas

Le « coup de coeur intense » de François Angelier, sur France Culture - « une merveille », « entre Jankelevitch et Antoine Blondin » :

« Olivier Haralambon célèbre la poétique du bitume à travers son expérience du cyclisme. À cette phrase, je sens déjà vos yeux se lever au ciel. Peut-être êtes-vous de celles-zé-ceux qui ne voient dans le Tour de France qu'un spectacle désuet et ennuyeux. Et c'est votre droit, je ne vous en voudrai pas. Mais ouvrez tout de même ce livre. Lisez-le. Appréciez comme il se doit cet éloge de la liberté et de la solitude, de l'obstination et de la douleur. De cet art de vivre qui déguise le forçat en danseur. » Julien Bisson, Lire.

« Tout l’empire du cyclisme tient dans le cadre étroit de 142 pages. Ici pas de tradition, pas d’exploits, mais du verglas, des feuilles mortes, des hivers noirs. De tous les livres lus sur le 53 X 12, le seul qui plonge le lecteur comme une gueuse dans les profondeurs de la reconnaissance de la mémoire de l’enfant que fut l’auteur, cycliste, journaliste et assurément grand écrivain. Haralambon ne fait pas aimer le vélo, il le fait comprendre et alors tout s’éclaire. Un coup de foudre littéraire et en demeure frappé. Saluons bien bas l’interprète supérieur d’une langue que nous possédions qu’en partie, nous les accrédités-discrédités de l’asphalte brûlant. »  Jean-Louis Le Touzet

« Olivier Haralambon a commis la transgression ultime en nous dévoilant tout. Son livre, ramassé et dense, plonge, puise, creuse au plus profond de l’âme cycliste. Il fait entrer dans la chair, les pores, les ongles et les entrailles de l’homme, dans les rouages, la matière et l’énergie de sa machine. Il fait glisser le vent sur la peau, mordre la douleur de l’effort dans les muscles. Ses lignes travaillées, effilées, ont sur le lecteur l’effet d’aspiration d’une échappée bien menée. » François Thomazeau.

« Enfin quelqu’un qui parle du vélo comme objet érotique. » Stéphane Deschamps, Les Inrocks.

« Dans cet essai remarquablement exigeant, les mots sont pesés, choisis et préparés comme un menu d’avant-course. Aussi, dès le départ, non seulement on lit ligne après ligne comme on se remémore filer les marques au sol des bords de route, mais on superpose à celles de l’auteur ses propres images panoramiques de paysages défilant, ses propres références. Des premiers instants de liberté en équilibre sur deux roues à la vanité de héros trompe-la-mort, ce livre n’emprunte rien aux poncifs du genre, sinon pour les explorer jusqu’à l’os qui coince. » Olivier Villepreux, Contre-pied, le sport où on ne l'attend pas.

« Lire Le coureur et son ombre, lentement et voir les paragraphes se déplier, délicatement. Un grand texte. Sans folklore. Jamais peut-être le cyclisme n'aura produit pensée si intime, si proprement singulière et pudique, tout à la fois. » François Paoletti, Ecrire le sport.

« Un livre qui traduit comme rarement la dimension introspective de cette discipline très éprouvante et riche en paradoxes. (...) Une lecture formidablement dopante. » Richard Gaitet, Radio Nova

« C'est un texte étonnant: une analyse autant qu'un témoignage, une déclaration d'amour comme une psychanalyse du corps et du vélo. Ancien coureur cycliste, Olivier Haralambon publie une étude du corps dans l'effort et de la magie de la course cycliste, une échappée au coeur du peloton et de la découverte de soi. Frissons de plaisir garantis ! » Librairie Delamain.
 

L'auteur

Olivier Haralambon

Olivier Haralambon

Né en 1967, Olivier Haralambon est écrivain, philosophe et ancien coureur. Son roman, Le Versant féroce de la joie (Alma, 2014) a été salué par la critique : "Il est rare de ressortir d'un livre... Lire plus...

Voir tous les livres